Le présent de l'indicatif en français : de quelques problèmes, et peut-être de quelques solutions

Résumé : Forme la plus simple morphologiquement, le présent de l'indicatif apparaît comme la forme la plus compliquée à expliquer du fait de ses différents emplois en discours. On peut distinguer trois grandes options explicatives qui développent les hypothèses contraires de la déicticité : la forme du présent explicite le nunc de l'énonciation ; de l'actualité : le présent « affirme la concomitance d'un procès au repère de l'actualité » ; de la non-temporalité : le présent serait une forme neutre, qui ne situerait pas le procès dans le temps. Chacune de ces trois hypothèses rend compte de façon satisfaisante de certains faits de discours, et bute sur d'autres. Dans l'article, on présente l'hypothèse non temporelle pour la confronter à trois problèmes qu'elle rencontre : l'emploi des temps verbaux dans l'arrière-plan du récit conversationnel, l'usage du passé composé dans le témoignage, et surtout la difficile conjonction du présent avec un adverbe déictique comme hier. On apporte – en appui sur des faits discursifs authentiques – des éléments qui semblent permettre de résoudre les deux premières objections, mais laissent largement pendante la troisième difficulté.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Despierres Cl. et Krazem M. (éd.),. Du présent de l'indicatif,, Dijon : Université de Bourgogne,, pp.27-52., 2005
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00438489
Contributeur : Jacques Bres <>
Soumis le : jeudi 3 décembre 2009 - 17:31:49
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:21:17

Identifiants

  • HAL Id : hal-00438489, version 1

Collections

Citation

Jacques Bres. Le présent de l'indicatif en français : de quelques problèmes, et peut-être de quelques solutions. Despierres Cl. et Krazem M. (éd.),. Du présent de l'indicatif,, Dijon : Université de Bourgogne,, pp.27-52., 2005. 〈hal-00438489〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

273