Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Darwinisme et pastorisme

Résumé : Le darwinisme n'a commencé à être accepté en France qu'à partir de l'émergence de la génétique des populations. Deux sciences nouvelles, l'anthropologie et la linguistique s'y opposent. En bactériologie, Bordier rapproche Darwin de Pasteur : les variations des bactéries dans leur milieu sont comparées à une microévolution à l'échelle humaine, bien qu'au laboratoire il s'agisse de sélection artificielle. En fait, le pastorisme est plutôt compris comme un lamarckisme (tendance au progrès par la variation du milieu). Le darwinisme n'a pas été entendu par Pasteur concernant l'immunité car il la considérait comme une propriété négative. Le darwinisme est entré à l'Institut Pasteur avec Metchnikoff qui a étudié l'immunité à travers la phagocytose chez de nombreuses espèces (dimension zoologique) et la genèse embryonnaire des phagocytes. (période où Haeckel postule que l'ontogenèse récapitule la phylogenèse).
Complete list of metadata

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00434433
Contributor : Anne Lassailly-Bondaz Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, November 27, 2009 - 10:54:12 AM
Last modification on : Saturday, June 25, 2022 - 8:49:19 PM
Long-term archiving on: : Thursday, June 17, 2010 - 7:09:29 PM

File

AMMoulin.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00434433, version 1

Citation

Anne-Marie Moulin. Darwinisme et pastorisme. Commémoration du centenaire de la mort de Charles Darwin, organisé dans le cadre des activités culturelles du comité d'entreprise de l'Institut Pasteur de Paris, Oct 1982, Paris, France. ⟨hal-00434433⟩

Share

Metrics

Record views

224

Files downloads

204