Réduplication et temps-aspect-mode : l'exemple de l'égyptien ancien

Résumé : Cette étude de corpus examine la réduplication en égyptien ancien (afroasiatique, 2500-1900 avant J-C). L'égyptien ancien possède trois classes de rédupliqués : les pluriactionnels, les inaccomplis et les passifs prospectifs. Ces trois classes diffèrent à la fois morphologiquement et sémantiquement. Les pluriactionnels peuvent être formés par réduplication totale et par (plusieurs types de) réduplication partielle, tandis que les inaccomplis et les passifs prospectifs sont dérivés par propagation de la dernière consonne radicale. La valeur « iconique » de répétition ou d'intensif des pluriactionnels est parfois perdue ; en revanche les inaccomplis et passifs prospectifs ne subissent jamais d'érosion sémantique. Enfin, les pluriactionnels, à la différence des inaccomplis et des passifs prospectifs, sont compatibles avec l'ensemble des marqueurs de temps-aspect-mode. Nous concluons de ces faits que la formation du pluriactionnel est un processus lexical tandis que la formation de l'inaccompli et du passif prospectif est un processus flexionnel.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00244005
Contributor : Sabrina Bendjaballah <>
Submitted on : Thursday, February 7, 2008 - 11:03:24 AM
Last modification on : Thursday, February 21, 2019 - 12:52:01 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-00244005, version 1

Collections

Citation

Sabrina Bendjaballah, Chris Reintges. Réduplication et temps-aspect-mode : l'exemple de l'égyptien ancien. Faits de langues, Peter Lang, 2007, 29, pp.145-160. ⟨hal-00244005⟩

Share

Metrics

Record views

231