Craquelures dans les couches picturales des peintures d'art

Résumé : Les craquelures dans les couches picturales présentent un intérêt nouveau dans l'étude des peintures d'art. Par la complexité de leur morphologie, elles sont depuis longtemps un moyen de juger l'authenticité des peintures. Les figures de craquelures retracent également la manière dont l'artiste a œuvré. En étroite collaboration avec le C2RMF du musée du Louvre, nous avons étudié les morphologies de craquelures dans la série de peintures consacrées aux Apôtres de Georges de La Tour, pour laquelle peintures de l'artiste et copies n'ont pas été clairement dissociées jusqu'à présent. Nous nous baserons sur des expériences modèles de séchage de suspensions colloïdales qui peuvent aider à comprendre les morphologies de craquelures observées sur les œuvres réelles.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [5 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00158845
Contributeur : Bérengère Abou <>
Soumis le : vendredi 29 juin 2007 - 17:45:12
Dernière modification le : vendredi 4 janvier 2019 - 17:32:53
Document(s) archivé(s) le : jeudi 8 avril 2010 - 19:36:08

Fichier

reflets.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-00158845, version 1

Collections

Citation

Pauchard Ludovic, Lazarus Véronique, Bérengère Abou, Sekimoto Ken, Aitken Geneviève, et al.. Craquelures dans les couches picturales des peintures d'art. Reflets de la Physique, vol. 3 (Mars 2007). 2007. 〈hal-00158845〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

316

Téléchargements de fichiers

2138