Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation

Ils consomment ou dégradent les récoltes de céréales pour à peu près l’équivalent de ce que pourraient manger 600 millions de personnes.

 

Ils transportent des maladies graves comme la leptospirose qui atteint gravement 2 millions de personnes par an et en tue 100 000.

 

Ils rongent des câbles électriques ce qui provoque des accidents graves (accident du TER et du TGV à Pau le 17 juillet 2014. Le 18 mars 2013, le système de refroidissement de la centrale de Fukushima été arrêté pendant trente heures après qu’un rat ait causé un court-circuit. Le 26 novembre 2014, un rat a rongé les câbles électriques d’un feu tricolore à Miami, provoquant un accident avec un car : 1 mort et plusieurs blessés...25 % des incendies non criminels seraient liés à des courts circuits provoqués par des rongeurs.

 

Notre unité de recherche travaille :

•sur la gestion des populations de rongeurs en étudiant :

-la résistance aux raticides qui est un phénomène génétique à l’origine de l’inefficacité de certains raticides

-les effets environnementaux des raticides qui présentent en effet une certaine écotoxicité

-le développement d’approches innovantes permettant de limiter les effets environnementaux des raticides mais aussi de limiter les conséquences de la résistance aux raticides.

•sur le diagnostic et l’épidémiologie de la leptospirose ainsi que sur la protection vaccinale contre cette maladie humaine et animale dont les réservoirs sont les rongeurs.