Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
 

 

Publications scientifiques du Laboratoire de génie civil et de génie mécanique (LGCGM)

Les recherches menées au sein du Laboratoire de Génie Civil et Génie Mécanique (LGCGM) abordent des problèmes liés à la construction des ouvrages et au comportement des sols, des matériaux ou des structures ainsi que des sujets liés à l’optimisation des outils de production industrielle (mise en forme et assemblage de pièce, conception et étalonnage, commande de robots manipulateurs). Le LGCGM est structuré en 6 axes thématiques.

Axes de recherche :

  • Axe 1 : Matériaux pour l'éco-construction
    Cet axe investit le développement, la caractérisation et l’évaluation des performances d’Ecomatériaux (bio-sourcés ou géo-sourcés) destinés aux applications liées à la construction et satisfaisant aux critères techniques habituellement exigés des matériaux de construction mais aussi à des critères environnementaux ou socio-environnementaux, tout au long du cycle de vie (de la production à l’élimination ou le recyclage).
  • Axe 2 : Energétique des bâtiments : Performances des Systèmes et Matériaux associés, et Qualité des Ambiances
    Les travaux menés dans l’axe s’inscrivent dans le cadre de la transition énergétique et du développement durable et répondent par des actions menées à différentes échelles aux enjeux liés à un habitat énergétiquement efficace, sain et confortable. L’efficacité énergétique des bâtiments et des systèmes associés, et la maîtrise de la qualité des ambiances intérieures constituent le cœur de nos actions.
  • Axe 3 : Mécanique des matériaux et procédés
    L’activité de l’axe Mécanique des matériaux et procédés a pour objectifs la compréhension et le développement d’essais mécaniques et de procédés de formage, spécifiques et innovants, à travers la caractérisation thermomécanique des matériaux dans un contexte de déformations élasto-plastiques sous sollicitations sévères, tant à l’échelle locale que globale, en s’appuyant sur une modélisation numérique multi-physique incluant la modélisation micro-mécanique par « crystal plasticity », le traitement des mesures par techniques d’analyse inverse, la réduction de modèles, la conception optimale du couplage modèles-expériences et la prise en compte des mécanismes physiques multi-échelles en volume et en surface.
  • Axe 4 : Etalonnage et commande des systèmes robotisés
    Les travaux de recherche de l'axe étalonnage et commande des systèmes robotisés se situent à l’interface entre essais et modélisation du comportement des systèmes mécaniques multi-corps pour l’amélioration de leurs performances dynamiques. Les dispositifs expérimentaux qui servent de support aux différents travaux de recherche sont mis en commun au sein d’un plateau technique de mécanique (systèmes de métrologie dynamique sans contact, matériels d’analyse vibratoire, système de prototypage rapide de commandes).
  • Axe 5 : Matériaux hétérogènes, fluides et transferts
    Les performances et la durabilité des matériaux dans leur environnement dépendent fortement de leurs propriétés mécaniques, physico-chimiques et de transfert. L’activité de l’axe Mécanique des matériaux hétérogènes et transfert a pour objectifs d’évaluer ces propriétés sur la base de la connaissance de la microstructure des matériaux, héritées de leur élaboration ou altérées au cours de leur cycle de vie, d’analyser leur résilience et d’optimiser leur réparation post-exposition. Cette recherche se fait via le développement d’essais couplés innovants, de modélisations numériques (continues et discrètes) et expérimentales multi-échelles.
  • Axe 6 : Ingénierie des structures métalliques, mixtes et hybrides
    Les activités de l’axe 6 portent sur l’étude des performances et de la ruine des structures sous sollicitations de service ou accidentelles. Les travaux menés dans cet axe ciblent les structures et assemblages acier, mixtes (acier/bois-béton et hybrides (béton-acier)) sous sollicitations mécaniques. L’objectif général est de développer une modélisation fine en s’appuyant à la fois sur les moyens expérimentaux lourds, les acquis de la mécanique non-linéaire des structures et les techniques numériques les plus avancées.

Derniers dépôts

Chargement de la page
   

Recherche

Publications en texte intégral

500

Références bibliographiques

809

Politique des éditeurs

Statistiques de dépôts HAL