Fantasmagories de l’écran : Pour une approche visuelle de la textualité numérique

Résumé : En quoi l’écran électronique change-t-il les conditions de l’inscription, ou, dit autrement, de quelles manières les pratiques de l’écran ont-elles infléchi nos relations à l’écriture et plus largement à « l’inscrit » ? L’écran est abordé dans cette recherche à partir de ses images, de ce qui en est visible comme de ce qu’il rend visible dans l’espace public. L’étude développée est menée sur la base d’un corpus iconographique : la diversité des images de l’écran permet de saisir les multiples énonciateurs en jeu (des industriels aux acteurs publics) et, par là, un moyen fertile de travailler sur les coïncidences, brouillages et citations entre les représentations de l’écran. Le croisement d’images publicitaires avec d’autres types d’images, artistiques ou profanes rend compte des migrations et des échos entre elles, de la perméabilité entre ces genres d’images, de la répétition et de la citation, pointant ainsi certains aspects des croyances liées à la culture de l’écran et la textualité numérique, à la fois dans leur histoire et dans leur dynamique. La recherche montre de quelle manière l’écran se métamorphose selon ses représentations visuelles (cinéma, photographie, publicité, presse, art) : l’écran est tour à tour support solide, conduit, miroir, ou encore, il peut disparaître au profit de l’apparition du seul texte qui le signifie comme une forme abstraite, accessoire. Les représentations publicitaires engagent une coïncidence du texte et de l’écran qui rassemble support et texte, les fusionne (en réconcilie les éléments) ; les images artistiques quant à elles négocient avec la part industrielle et stratégique des textes à l’écran. Ces discours iconographiques déplacent en effet constamment les perspectives sur les écrans, modifiant les équilibres entre média et texte. Ces fantasmagories de l’écran apparaissent caractérisées par l’événementialité de l’affichage et la luminescence, comme deux états de la textualité numérique : ils sont, de manière conjointe ou disjointe, l’objet de neutralisations ou d’exacerbations/révélations dans le travail de la représentation visuelle.
Type de document :
HDR
Sciences de l'information et de la communication. Celsa - Université Paris Sorbonne, 2012
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [141 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.archives-ouvertes.fr/tel-01322308
Contributeur : Julia Bonaccorsi <>
Soumis le : dimanche 5 juin 2016 - 14:30:54
Dernière modification le : jeudi 7 février 2019 - 01:32:51
Document(s) archivé(s) le : mardi 6 septembre 2016 - 10:11:58

Licence


Copyright (Tous droits réservés)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01322308, version 1

Citation

Julia Bonaccorsi. Fantasmagories de l’écran : Pour une approche visuelle de la textualité numérique. Sciences de l'information et de la communication. Celsa - Université Paris Sorbonne, 2012. 〈tel-01322308〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

421

Téléchargements de fichiers

646