Page d'accueil

Le Centre d’Histoire et d’Anthropologie du Droit est aujourd’hui l’un des rares pôles d’anthropologie juridique en France. Il entend poursuivre et consolider une réflexion comparatiste sur le passé du droit, en écho, sinon en réponse aux problématiques contemporaines, pour fournir aux juristes contemporains - selon les besoins des thèmes actuels développés dans les autres équipes - des éléments d’analyse dans le temps.

 

Voici quelques lignes directrices de notre démarche. L’équipe s’interroge sur les aspects populaires du droit à travers d’autres recherches plus thématiques. Un des apports majeurs du centre est la réflexion qu’il a nourrie sur l’ordalie (la disparition de l’institution n’a pas supprimé, on le sait la démarche qui intéresse aujourd’hui les psychiatres et les juges) ; nous entendons poursuivre cette recherche en l’intégrant dans la problématique des juristes contemporains sur les justices alternatives. Prenant le problème dans l’autre sens de la diachronie, une anthropologie juridique partant de notre époque tente de sonder la ou les consciences du droit que peuvent avoir nos contemporains. Plus largement, une démarche comparative incite à identifier les divergences entre les droits et les cultures d’Europe et celles des sociétés auxquelles de plus en plus elles se confrontent, notamment les cultures orientales.