Page d'accueil

Présentation

Le CESDIP est à la fois un laboratoire du CNRS et un service de recherches du Ministère de la Justice. Il a succédé en 1983 au Service d'Etudes Pénales et Criminologiques (SEPC) créé en 1969. A compter de 2006 il est rattaché à l'Université de Versailles Saint Quentin-en-Yvelines dans le cadre d'une UMR élargie à trois tutelles.
Composé d'une cinquantaine de membres et intégralement spécialisé dans la sociologie et l'histoire du champ pénal, le CESDIP est le principal laboratoire français dans son domaine.

 

Thèmes de recherche

Les recherches du CESDIP s'organisent autour de quatre dimensions :
- la création et la mise en oeuvre des normes pénales, sous l'angle sociologique ou historique
- les déviances et les délinquances spécifiques, leurs acteurs et la manière dont elles sont appréhendées et traitées par les institutions
- les instruments de mesure de la délinquance, de la victimation et du sentiment d'insécurité
- l'histoire des sciences de la déviance et la théorie sociologique du crime.

 

Partenariats internationaux

Le Groupement Européen de Recherches sur les Normativités (GERN) est un GDR-E du CNRS associé au ministère de la Justice. Il consiste en une entreprise de structuration d’un domaine de l’Espace Européen de la Recherche, celui sur les normes, déviances, délinquance, insécurité. Les activités scientifiques des quelques 40 centres de recherche de 11 pays européens (Belgique, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Fédérale d’Allemagne, Royaume-Uni, Slovénie, Suisse, ainsi qu’en Amérique du Nord, Amérique du Sud, Inde) participant au groupement sont structurées autour de séminaires, de journées d’études dites « Interlabos », de colloques, de publications, ainsi que de contrats européens [1].


Le GERN est dirigé par René Lévy, assisté d’un secrétaire général (Daniel Ventre) et d’une secrétaire de rédaction.