Le CEJ est une unité de recherche spécialisée sur le Japon. Créé en 1974 comme centre de recherche attaché à l’Institut national des langues et civilisations orientales, le Centre d’Études Japonaises dont les bureaux sont situés au 2, rue de Lille, à Paris, réunit actuellement trente-cinq chercheurs ainsi qu'une vingtaine de membres associés travaillant dans le domaine japonais. Avec son antenne à l’Université de Toulouse II-Le Mirail depuis 2012, il constitue l’une des équipes de recherche les plus importantes, en Europe, dans sa spécialité. Équipe d’accueil reconnue par le ministère de l’Éducation nationale (EA 1441) depuis 1994, le CEJ encadre également des étudiants (trente et un en 2015) préparant un doctorat à l’Inalco.

La taille de l’équipe permet un large domaine d’expertise puisqu’il couvre le Japon des origines à nos jours, et ce dans les principales disciplines universitaires (littérature, art, histoire, sociologie et anthropologie, science politique, droit ou linguistique). Les membres du CEJ ont pour point commun d’associer à leur spécialité disciplinaire la maîtrise de la langue japonaise et la connaissance des publications japonaises dans leur domaine de recherche. Cette spécificité permet la production d’un travail de qualité à partir de sources originales, en phase avec les dernières avancées scientifiques au Japon. La traduction en français de textes en japonais (SHS, littérature) est un autre domaine d'excellence des chercheurs du CEJ.

Le Centre d'Etudes Japonaises a développé un réseau de relations avec d'autres équipes de recherche en France, en Europe, aux Etats-Unis et au Japon. Les projets de recherche sont menés soit en co-pilotage, soit en collaboration étroite avec les chercheurs de ces équipes. L'Université Waseda (Tokyo), l'Université de Columbia (New York) sont quelques exemples d'universités avec lesquelles des projets sont en cours.