1090 articles – 599 Notices  [english version]
HAL : tel-00377348, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) (24/01/2000), Jacques Roubaud (Dir.)
Rythme et rime de l'alexandrin classique.
Étude empirique des 80 000 vers du théâtre de Corneille et Racine
Valérie Beaudouin 1
(24/01/2000)

Ce mémoire présente une approche empirique du rythme et de la rime du vers alexandrin classique. Un outil d'analyse systématique du vers, le métromètre, a été mis au point. Il transcrit le vers dans l'alphabet phonétique, le découpe selon les positions ou syllabes métriques, en respectant les règles de la versification (diérèse/synérèse, décompte du e muet et liaison) ; finalement, il attribue à chacune des positions un certain nombre de marquages ou étiquettes d'ordre exclusivement linguistique : noyau vocalique et syllabe de la position, catégorie morpho-syntaxique, situation dans le mot et présence d'une marque accentuelle sur la position. L'outil repose sur un analyseur syntaxique développé par P. Constant et un phonétiseur développé par F. Yvon. Les outils ont été adaptés aux particularités du vers.
Le métromètre a été utilisé pour analyser les 80 000 vers de Corneille et Racine. Il en résulte que la structure rythmique du vers est bel et bien le résultat d'un agencement spécifique des éléments de la langue (il n'y a pas « d'accent de vers »). Nous montrons que tous les marquages, qui relèvent de composantes a priori indépendantes de la langue, contribuent chacun à leur manière à définir la forme rythmique de chaque hémistiche et du vers. Les corrélations entre ces niveaux a priori indépendants semblent être constitutives du rythme.
Parallèlement, l'examen systématique de la rime chez Corneille et Racine a permis de montrer l'existence de régularités, non attestées dans les traités de métrique (la voyelle [e] a, par exemple, toujours besoin d'une consonne d'appui) et de proposer une définition contextuelle des concepts de rime riche, suffisante ou pauvre, lesquels varient selon le type de terminaison examiné.
Enfin, nous avons tenté de montrer en quoi la structure rythmique et rimique des vers pouvait contribuer à enrichir l'analyse stylistique : nous avons ainsi mis à jour des corrélations entre des univers de discours et des rythmes spécifiques.
1 :  Laboratoire Traitement et Communication de l'Information [Paris] (LTCI)
Télécom ParisTech – CNRS : UMR5141
Sciences de l'Homme et Société/Linguistique
Rythme – mètre – rime – métrique – versification – alexandrin – linguistique informatique – statistique textuelle – Corneille – Racine.
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
1.Rythme_et_rime_de_l_alexandrin_classique_-_V_Beaudouin_2000.pdf(2.7 MB)
2.Rythme_et_rime_de_l_alexandrin_classique_-_Annexe_V_Beaudouin_2000.pdf(1.7 MB)
3.Rythme_et_rime_de_l_alexandrin_classique_-_Rimarium_-_V_Beaudouin_2000.pdf(1.8 MB)