430 articles – 1137 Notices  [english version]

Le laboratoire IBISC EA 4526 constitue un pôle STIC fort sur l'Université d'Evry Val d'Essonne et rassemble les anciens laboratoires LaMI et LSC. Ses tutuelles sont l'Université d'Evry Val d'Essonne et l'ENSIIE. Il fait aussi partie de Genopole.

 

Le laboratoire développe des formalismes, des méthodes et des outils informatiques et automatiques et expérimentaux pour modéliser, identifier, simuler, concevoir et valider des systèmes complexes dans deux domaines privilégiés qui constituent une spécificité sur les plans local, régional et national :

 

·       STIC & Vivant

o      BIoinformatique & systèmes biologiques : Associant informatique et biologie, le laboratoire développe un large spectre de compétences pour la bioinformatique et plus particulièrement l’étude des systèmes biologiques appelés réseaux biologiques. En s’appuyant sur l’expérimentation, le laboratoire s’intéresse à la modélisation continue ou discrète de ces réseaux, à l’apprentissage statistique pour leur identification, à l’intégration et la fouille de donnés biologiques, la prédiction de structures d’ARNs non codants dans les séquences génomiques et à l’étude de la dynamique du micro-environnement cellulaire.

o      Assistance aux personnes, signal & Images pour le biomédical : Disposant d’une large expertise en automatique, mécanique, robotique et réalité augmentée, le laboratoire conçoit, réalise, et évalue des systèmes d'assistance à la personne dans son environnement (intérieur ou extérieur). La problématique consiste à lever des verrous technologiques et scientifiques permettant la perception, l'action et l'aide à la décision aussi bien pour la personne que pour un « robot » assistant coopérant avec l’environnement intelligent (robotique ambiante, assistance à la conduite, réalité mixte).

·       STIC & Smart Systems

o      Systèmes autonomes intelligents : Mettant en synergie les compétences en modélisation, perception, optimisation et commande, le laboratoire développe des systèmes qui recouvrent aussi bien une flottille de véhicules routiers ou d'engins volants ou un ensemble hétérogène de dizaines de processeurs programmables ou dédiés.  « Autonome » signifie que les agents dont se compose le système ont un comportement dicté par leur intérêt et par les règles dudit système. « Intelligent » signifie que le système a été conçu de manière « optimale », c'est-à-dire qu'il est capable de remplir ses fonctions au moindre coût et/ou de manière très efficace.

o      Systèmes ouverts et sûrs : Ce thème porte sur la conception maîtrisée de systèmes critiques ouverts, c’est-à-dire, des systèmes qui doivent être capables de répondre correctement à toutes sortes de modifications de l'environnement, même non-prévues, et trouver un comportement adéquat. Cette recherche revisite les problématiques de spécification, de programmation et de prototypage pour tenir compte de l'ouverture des systèmes.

Chiffres clés (2010-2012) : 250 publications, 5 HDR et 28 thèses soutenues, Budget : 20% sur dotation et 80% sur contrats, Contrats : 10 ANR, 1 ANR-INT, 3 EU, 1 FUI, 1 SYSTEMATIC, Plateformes : EVR@ : réalité virtuelle et réalité augmentée, travail collaboratif, EVRYRNA : plateforme logicielle ARN non codants, Biologie Expérimentale, Robots d’assistance et d’aide au diagnostic thérapeutique, Véhicules intelligents Prototypes : Urbana, Scoot-Elec, Vélo-Elec Movie.